Contrat d’énergie pro : comment réduire les coûts sans sacrifier la performance

Contrat d'énergie pro

Publié le : 10 décembre 20237 mins de lecture

Qu’il s’agisse des ordinateurs, de l’éclairage ou des machines industrielles, la consommation en électricité d’une entreprise émane de différentes sources. Or, dans un contexte de hausse des prix de l’énergie, la facture peut s’avérer particulièrement salée pour les professionnels. Afin de réduire vos coûts sans pour autant renoncer aux impératifs de performance que vous vous êtes fixés, des solutions existent. C’est le cas, par exemple du contrat d’énergie pro. Pour choisir la formule qui convient le mieux à vos besoins, les recommandations d’un expert du courtage en énergie se révéleront d’une aide précieuse.

Choisir avec soin son contrat d’électricité pour réduire sa facture

Confrontés à la pléthore d’offres proposées sur le marché, nombre de professionnels se demandent quel contrat d’électricité pro est le mieux à même de répondre à leurs exigences en termes d’économies et d’efficacité. Afin de ne pas commettre un impair regrettable, il est recommandé de s’adjoindre les services d’une société spécialisée dans le courtage en énergie. C’est le cas, par exemple, du média Opera Energie. Dédié aux besoins des professionnels et des entreprises, il se donne pour objectif de « les éclairer sur leurs problématiques liées au marché du gaz naturel et de l’électricité ». Le choix d’un contrat d’électricité pour professionnel s’inscrit dans cet état d’esprit. Pour trouver la meilleure offre, les courtiers en énergie vous invitent à prendre en compte les éléments suivants :

  • Le profil de consommation : il est déterminé par la puissance du compteur électrique qui équipe l’entreprise. Pour définir une typologie des consommateurs, on recourt à différentes catégories. Par exemple, le « tarif vert » s’applique aux industries dont la puissance du compteur excède les 250 kVA (kilovoltampères). Il s’agit d’un critère important. Si vous optez pour une puissance qui dépasse vos besoins, vous paierez en effet trop cher une énergie dont vous ne vous servirez pas entièrement.
  • L’option tarifaire : elle correspond aux variations du coût du kilowattheure (kWh) selon le moment de la journée. Dans le cas où vous consommez plus de 40 % d’électricité en dehors des heures creuses, l’option de base (le prix du kWh ne varie pas) est recommandée. Sinon, il est préférable de choisir l’option « heures pleines/heures creuses ».
  • Le choix du fournisseur d’énergie : une fois les nécessités énergétiques de votre établissement évaluées avec précision, il est temps de rechercher un fournisseur d’électricité. Afin d’obtenir un résultat fiable et rapide, n’hésitez pas à vous servir d’un comparateur d’électricité en ligne. Gratuit, cet outil vous fera gagner un temps précieux et vous facilitera la vie.

Entreprendre des travaux de rénovation et faire le choix de l’énergie verte

Même après avoir souscrit un contrat d’énergie pour professionnel, des locaux qui restent une passoire thermique risquent d’engendrer des conséquences néfastes pour votre entreprise. Ainsi, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), des combles insuffisamment isolés sont à l’origine de 25 à 30 % des pertes de chaleur d’un bâtiment. Remédier au problème vous permettra de faire non seulement des économies sur votre facture d’électricité, mais aussi d’agir en faveur de l’environnement. Afin de connaître quels sont les chantiers à entreprendre en priorité, il est recommandé de procéder à un diagnostic énergétique. Une fois les sources de déperditions thermiques identifiées avec précision, il sera temps d’entreprendre les travaux nécessaires. Pour vous aider à les financer, vous pouvez demander à bénéficier des diverses subventions mises en place par l’État, dont les « Primes énergie ». Dans une démarche qui concilie économie, performances et écologie, intéressez-vous également aux contrats d’électricité verte pour les pros. Il peut être, par exemple, pertinent pour votre société de se tourner vers l’autoconsommation solaire. En installant des panneaux photovoltaïques sur le toit ou le parking de votre entreprise, vous produirez une énergie propre et renouvelable. Vous aurez en outre le loisir de vous en servir pour alimenter vos locaux sans puiser dans le réseau électrique. Il s’agit d’une option avantageuse qui peut vous permettre de réduire votre facture énergétique jusqu’à 40 % et davantage. Si vous envisagez de mettre en place un tel projet, le courtier Opera Energie se propose de vous accompagner. Vous aurez notamment la possibilité d’acheter directement l’électricité dont vous avez besoin auprès d’un fournisseur d’énergie verte, par le biais du système des PPA (Power Purchase Agreement).

Limiter les dépenses énergétiques et gagner en efficacité grâce aux éco-gestes

Atténuer l’impact de votre facture énergétique sur le budget de votre entreprise, passe aussi par l’adoption de bonnes pratiques au quotidien. Pour ce faire, il est indispensable de sensibiliser vos employés et collaborateurs aux éco-gestes via, par exemple, des affiches placardées dans les bureaux ou des défis ludiques. Faciles à mettre en place pour peu que l’on s’efforce de faire preuve de bonne volonté, ces derniers ont des répercussions bénéfiques d’un point de vue financier et environnemental. D’après le site hellowatt.fr, diminuer la température de chauffage de 1°C se traduit par une diminution de 7 % de la facture d’électricité. Parmi les réflexes écoresponsables incontournables, citons les exemples suivants :

  • L’optimisation de l’éclairage : installer des lampes LED et des détecteurs de présence constituent autant d’axes d’actions envisageables. D’après Opera Energie, vous pouvez économiser, chaque année, 7,5 euros par mètre carré en procédant ainsi.
  • Le bon usage des équipements électriques : ne laissez pas vos ordinateurs et écrans en veille. À titre d’exemple, un PC qui reste allumé sans interruption durant toute une année vous coûtera la bagatelle d’une centaine d’euros par an. Dans le même ordre d’idée, privilégiez des appareils à usage collectif et multifonction.
  • La climatisation : Si nous avons évoqué plus haut le chauffage, veillez également à employer la climatisation avec parcimonie. Une maintenance régulière et un entretien préventif de vos équipements sont également préconisés pour détecter d’éventuels dysfonctionnements énergivores.

Plan du site